Le shopping, nous en faisons tous, à une fréquence plus ou moins régulière et avec un budget plus ou moins conséquent. Cependant, sans que l’on ne le sache forcément, cette activité a un effet très néfaste sur la planète. En effet, la plupart des gens pratiquent le shopping sous forme de fast fashion. La fast fashion signifie que les clients achètent très fréquemment, si possible à bas prix, des vêtements dont les conditions de fabrication ne sont que rarement respectueuses de l’environnement. Les vêtements sont, la plupart du temps, fabriqués dans des pays défavorisés comme la Chine, le Bangladesh, le Vietnam, etc. Les matériaux utilisés pour la fabrication nécessitent souvent des gaz extrêmement polluants, donc néfastes à l’environnement. De plus, le transport de ces produits est un véritable poison écologique, puisqu’un transport en avion, bateau ou train trop régulier provoque de sévères émissions de CO2. 

Alors, pour contrer les effets néfastes de la fast fashion, une solution existe : vous mettre à la slow fashion ! Nous allons voir dans la suite de cet article quels sont les grands principes de ce mouvement de la mode, mais vous pouvez retrouver ici une Définition Slow Fashion bien plus détaillée. 

Les grands principes de la slow fashion

Consommer mieux

Lorsque l’on parle de meilleure consommation, on entend par là une consommation plus respectueuse de l’environnement. Autrement dit, il s’agit d’acheter des produits fabriqués en France, avec des matériaux respectueux de la planète. Forcément, on pensera également aux conditions de travail des employés, et au fait que les produits ne soient pas testés sur les animaux. En toute logique, la réunion de toutes ces conditions va jouer sur le prix du produit. Par exemple, un tee-shirt vendu par le biais de la fast fashion sera vendu entre 5 et 20 €, alors qu’un tee-shirt fabriqué en tenant compte de la slow fashion sera vendu entre 30 et 50 €. Les salaires des employés, la qualité du matériel et l’attention portée au transport justifient largement ce prix. 

Consommer moins

En toute logique, lorsque vous payez deux à trois fois plus cher un article, vous renouvellerez l’achat moins souvent. De plus, les produits de la slow fashion étant de bien meilleure qualité, vous pourrez les garder bien plus longtemps.

Lorsqu’on parle de slow fashion, on peut également parler de l’achat de seconde main. En effet, aujourd’hui de nombreuses plateformes ont vu le jour. Elles permettent d’acheter ou de vendre des vêtements ou accessoires, neufs ou d’occasion, à des prix inférieurs à ceux indiqués en magasin. Cela permet de renouveler sa garde-robe sans dépenser des fortunes, et c’est un réel engagement auprès de l’environnement. Cela diminue fortement l’impact écologique de notre shopping. 

Acheter basique

Enfin, pour diminuer ses achats, le plus pratique est d’acheter des vêtements basiques : un jean brut, un tee shirt blanc, une robe noire, un sac à main pratique et joli, etc. Ces basiques vont permettre de créer une multitude de tenues, sans avoir à acheter constamment de nouvelles pièces. C’est un gain d’argent pour vous et un vrai bénéfice pour la planète.